Quand l'amour fait des ravages...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chapitre 9 : Thomas et Jared

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mélanie Amethyst Lewelynn
Admin
avatar

Verseau Messages : 155
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 23
Localisation : Le Vésinet

MessageSujet: Chapitre 9 : Thomas et Jared   Jeu 28 Jan - 17:15

9/THOMAS ET JARED



Point de vue de Mélanie


J'avais regardé sur le calendrier ; la pleine lune était dans sept jours exactement. Jack avait passé un mot sous ma porte sur lequel il me disait qu'il était partit avec Barnabé et ses soeurs pour des "affaires importantes".
Je me demandais si c'était vrai ou s'il avait compris que j'allais lui faire un interrogatoire. Je ne pensais pas que c'était ça vu que ses soeurs étaient parties avec lui. En plus, qui voudrait s'enfermer toute la journée dans sa chambre juste pour éviter quelques questions ? Pas moi, en tout cas.
Bref, je me retrouvais seule. je décidais donc d'aller à la bibliothèque pour passer le temps. C'était déjà mieux que rien. J'arpentais les couloirs et arrivais dans la grande salle. Autant dire immense.
Brenda, la bibliothécaire d'une cinquantaine d'années, me fit un grand sourire. Nous avions parlé il y a deux jours et nous avions trouvé beaucoup de points communs sur les livres.
C'était une femme douce et gentille, pleine de bonnes intentions. Je lui rendis et m'engouffrais dans un rayon. L'odeur du papier envahit mes narines comme un doux souvenir. Je soupirais.
Quand j'étais chez les Démons , j'aimais me plonger dans des histoires d'amour, d'action, de meurtres et-mes préférés- dans des fictions remplie de relations d'amour complexes. Cela m'aidait à oublier ma misérable existence.
Aujourd'hui, c'est différent. Mais lire reste mon pêcher-mignon. Chacun son truc.
Je laissais courir mes doigts sur les couvertures. Certaines étaient rugueuses ; la plupart du temps c'était des anciens bouquins auquel je ne m'intéressais pas. D'autres, étaient plates et les doigts glissaient dessus ; cela promettait des nouveaux livres qui me plairait sûrement. C'était de cette manière là que je m'y retrouvais facilement.
Mais cette fois, c'était juste pour le plaisir. C'était la première fois que je lisais les noms des vieux albums. Je voulais trouver des informations sur Ennée. De un, pour savoir plus de choses sur elle. De deux, pour trouver un moyen de ressusciter mon père. Je ne sais pas ce qui me poussais à vouloir faire ça, surtout que c'était absurde, mais je voulais quand même essayer. Je trouvais quelque chose sur la nouvelle vie. Mais rien sur Ennée.
Le livre que j'avais dans les mains racontait pour faire "revivre" un personne, il fallait le sacrifice d'une vie. Et pas n'importe laquelle : celle de la personne qui souhaitait la faire revenir. Bref, ce n'était pas du tout ce qu'il me fallait. Ce n'était pas le fait qu'il fallait que je meurs qui m'en empêchais -car je le ferais sans réfléchir pour sauver une personne que j'aime-mais c'était l'idée que je ne le reverrais pas quand même. Il devait y avoir une autre solution... mais je n'en trouvais aucune.
Je remettais le bouquin avec un soupir résigné puis tirais sur un nouveau pour lire son résumé... et tombais sur la tête d'un homme.
Je poussais un cri et effectuais un bond en arrière avant de me coller contre l'étagère, en position défensive.
Je reconnu l'homme qui m'avait abordée quelques jours plutôt, ici même. Ses lèvres frémirent, le geste typique des gens qui s'empêchent d'éclater de rire. Je le foudroyais du regard. Il eut le bon goût de prendre un air embarrassé.

-Encore vous ! lâchais-je abruptement d'une voix glaciale.

Il contourna l'étagère devant lui et s'approcha de moi.

-Je suis désolé si je t'ai fait peur, lança-t-il timidement.

Il inspira profondément avant de continuer.

-Je suis venu m'excuser pour la dernière fois.

Je haussais un sourcil.

-T'excuser de quoi ?

-C'était un pari. Je ne m'adresse jamais comme ça aux femmes, d'habitude.

Youpi ! J'avais eus le droit à l'exception !
Il baissa la tête, honteux.

-Non, c'est ma faute, intervint une voix étrangère derrière moi.

Je pivotais vers elle. Elle appartenait à un homme très agréable à regarder-on pouvait le placer dans la classe des "beaux"- un sourire séducteur flottant sur ses lèvres pulpeuses. C'était ce genres là que j'aimais embrasser. Jack, Paul et les deux hommes qui m'entourait en possédaient de très belles.
Le cheveux de l'inconnu était d'un châtain clair, allant jusqu'aux oreilles. Sa coupe allait à merveille avec son visage fin et ses yeux marron intense.Il me tendit la main.

-Je m'appelle Jared. Je suis son meilleur ami. C'est moi qui ai lancé le pari et j'en suis désolé.

Il jeta un regard en biais à son ami. Je serais sa main.

-Ce n'est pas grave, je t'assure. Moi, c'est Mélanie.

Je me tournais vers le deuxième homme. La tête toujours baissée, il me regardait derrière ses longs cils. Je posais une main sur son menton et relevais doucement son visage jusqu'à que je puisse plonger mes yeux dans les siens.

-Je te pardonnes. maintenant, arrête de faire cette tête... euh...

Un grand sourire illumina ses magnifiques yeux bleu.

-Thomas.

-Enchantée.

Je souris à mon tour puis me mis à le détailler. Il avait un visage fin et des cheveux châtains, pareil à Jared. Il était plus grand que moi-comme tous les hommes de ma connaissance- et avait de sublimes pommettes. Jared fixa le livre que j'avais fait tomber.

-Qu'est ce que tu faisais ?

Je le ramassais et le rangeais à son emplacement initial.

-Je cherchais de la lecture pour me divertir.

-Toute seule ? s'étonna-t-il.

Il regarda dans tous les sens pour vérifier que ce que je disais était vrai.

-Oui.

-Et bien maintenant tu ne l'es plus ! s'exclama Thomas.

-Nous allions déjeuner. Tu veux venir ?

La proposition était trop tentante pour être refusée. J'acceptais et ils m'offrirent leur plus beau sourire. Ce qui me fis m'empourprer derechef.
Nous proposâmes des endroits où on pourrait aller. Enfin, ils proposèrent tandis que je les observais se battre en riant. Ils se mirent d'accord pour Flunch.

-C'est pas cher et c'est bon ! Dirladidadada, c'est Flunch ! dit Thomas avec la voix et l'accent ridicules de l'homme dans la pub.

J'éclatais de rire et les autres suivirent. Nous eûmes un fou rire durant dix minutes. Je n'avais pas autant ri depuis bien longtemps. Nous partîmes donc au restaurant de notre choix. Je me pris une salade avec des nugets. Jared, un hamburger-frites et Thomas, du boeuf avec de la purée. Nous déjeunâmes, Jared et Thomas me faisant presque ma pisser dessus. Je riais tant que j'en avais mal au ventre. Je comprenais bien maintenant pourquoi ils étaient meilleurs amis. Deux comiques à l'état pur, super gentils et galant, en plus. Le temps passait à une vitesse folle entre les imitations et les blagues de Thomas et les danses stupides-mais tordantes- de Jared en plus de ses multiples changement de voix. A un moment, je dus même courir aux toilettes tant je rigolais, les garçons riant aux éclats derrière moi.
Nous rentrâmes, fatigués avec un mal de bide énorme. Mais j'avais vraiment passé un formidable moment. Je les embrassais avant de leur dire :

-J'ai passé un super après-midi avec vous. J'espère que l'on recommencera.

Ils opinèrent en même temps.

-Biensûr, dirent-ils en choeur.

Je souriais une dernière fois avant de partir vers ma chambre.

-A la prochaine ! m'écriais-je.

Thomas me fis un signe de la main et me suivit du regard jusqu'à que je disparaisse de son champs de vision. Lors de notre première rencontre, je l'avais mal jugé. Normal vu qu'il jouait le séducteur bidon qui n'attends qu'une chose ; mettre la fille dans son lit puis la laisser tomber comme une vieille chaussette.
En fait, il était adorable, drôle, en plus d'être sacrement beau. Mais ce point là ne comptait pas vu que je n'envisageais rien avec lui. Ca faisait juste plaisir d'être entourée d'hommes beaux.
Jared, lui, était tout sauf adorable. Non que ça soit une insulte. Il était juste différent. Mais différent en bien. Drôle à s'en tordre, charmeur en tout points, n'ayant aucune innocence mais galant. Ils auraient tout deux tellement plu à Paul...
Paul ! Je l'avais oublié ! J'avais oublié mon frère, mon jumeaux, mon âme-soeur...
Comment avais-je pu ? Il devait tant m'en vouloir...
Je devais aller le voir. Tout de suite. J'entrais en vitesse dans ma chambre et me précipitais vers le miroir. Je me voulais belle pour lui. Une idée assez bizarre en soit. Je me téléportais chez lui. Il était couché sur le dos, les bras et les jambes écartés, profondément endormi. Sa mine était sérieuse. je me demandais quel était son rêve. Je m'approchais de lui sur la pointe des pieds en souriant. J'avais oublié le décalage horaire mais ce n'était pas grave. Au moins je le voyais. Le poids sur mes épaule s'envola quand je posais ma main sur sa joue.

-Paul, je suis désolée. Tellement désolée...

Ma main glissa dans sa chevelure. Il était si beau ! Cela me faisait presque mal. je ne voulais pas qu'il souffre par ma faute. je ne pouvais pas le supporter. Le souvenir de ses bras -m'entourant la taille et qui me serrais lorsque j'avais fait un cauchemar-refit surface. Ses lèvres sur mon front, sa tête enfouie dans mes cheveux... Tous ces gestes me manquaient tant !
Je me penchais vers mon visage, assez pour que son souffle chaud me caresse le menton. Je me fis à sa respiration lente et régulière et respirais en même temps que lui. je mis son visage en coupe, mes paumes de chaque côté. je me penchais encore encore plus et déposais ma bouche sur la sienne dans un baiser presque chaste. Je m'écartais et souris en remarquant qu'il souriait aussi.

-Dors bien, mon amour.

Je reculais et le contemplais une dernière fois avant de me téléporter.

Point de vue de Paul


Je ne rêvais de rien de particulier. Si on pouvait appeler ça rêver. J'étais entre la transe et le cauchemar. Tout à coup, je sentis une main fraîche se poser sur ma joue. J'ouvris un tout petit peu mes yeux. Une silhouette féminine était penchée sur moi.

-Paul, je suis désolée. Tellement désolée...

Cette voix... je la connaissais. C'était même ma mélodie préférée. mais je n'arrivais pas à me souvenir à qui elle appartenais. La main glissa dans mes cheveux. Je soupirais. je n'arrivais toujours pas à identifier la femme devant moi. Mais je ne m'inquiétais pas . Je devais être sacrement fatigué. Elle se pencha encore plus et se mit à respirer de la même façon que moi. Elle plaça son autre main sur ma joue gauche tandis que l'autre descendais vers la droite. Je ne réagis pas, continuant de jouer l'homme endormi. Elle s'approcha encore plus et posa sa bouche sur la mienne. ces lèvres étaient douces comme de la soie et familières. Je ne les avaient pas goûté depuis longtemps mais je les reconnaîtrais entre toutes. Elles se détachèrent de moi et je souris. J'en voulais encore. Elle sourit à son tour.

-Dors bien, mon amour.

Elle recula tout en continuant de me fixer. C'est alors que je la reconnu.
C'était elle !
Elle était enfin là !
Elle disparu sous mes yeux. Je me relevais et hurler à m'en arracher les poumons :

-Mélanie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://destinee-a-un-ange.forumactif.biz
Angelina Amber Wilson

avatar

Bélier Messages : 49
Date d'inscription : 27/01/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: Chapitre 9 : Thomas et Jared   Lun 26 Juil - 6:24


AH LA LA LES DEUX COMIQUES ^^
Et la fin est ... déchirante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Chapitre 9 : Thomas et Jared
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Syl-Iriah de Raging Heroes peinte par Thomas David
» Composition du Chapitre
» [Story] BIONICLE The Yesterday Quest : Chapitre 2
» Thomas aka Slyph aka Guy Stammons Hayne aka ...
» Lion El'Jonson:Primarque des Dark Angels 1 Légion/Chapitre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'histoire :: Tome 1-
Sauter vers: