Quand l'amour fait des ravages...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chapitre 10 : Le sauvetage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mélanie Amethyst Lewelynn
Admin
avatar

Verseau Messages : 155
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 23
Localisation : Le Vésinet

MessageSujet: Chapitre 10 : Le sauvetage   Jeu 28 Jan - 17:18

10/LE SAUVETAGE



Point de vue de Mélanie


J'avais parlé à Jack quand il était revenu. Le sourire qui avait illuminé son visage quand il m'avait aperçue dans le hall en train de l'attendre, flottait devant mes yeux.

________________________________________


Il s'était approché de moi, le même sourire béat collé aux lèvres et m'avait prit dans ses bras, me soulevant de terre. Malgré ma surprise, j'avais souris à mon tour et l'avait serré contre moi, collant ma poitrine contre son torse musclé. Les gens autour de nous nous avaient observés avec un air hébété. J'avais fait glisser ma bouche-si près de la sienne- vers son oreille.

-Nous sommes en public, mon Ange, vais-je soufflé.

Il avait retiré sa tête de mes cheveux pour plonger son regard dans le mien.

-Je sais et je m'en fiche. Qu'ils nous voient. Qu'ils voient comment je t'aime.

Son regard brûlant m'avait donné l'impression d'être toute nue. C'est alors qu'il m'avait embrassée. Un baiser d'une tendresse infinie, comme il m'en avait encore jamais fait. Je m'étais agrippée à sa chevelure, lui rendant son baiser goulûment, avide de lui. Je l'avais senti sourire tandis qu'il reposait doucement sans desserrer son étreinte. Enfin, il s'était écarté sans me quitter des yeux.

-Il faudra que partes plus souvent si j'ai le droit à cet accueil à chaque fois que tu reviens.

Il avait ri et le son s'était répercuté dans la pièce comme si les personnes et l'agitation n'étaient qu'une illusion. C'est à ce moment là que je m'étais demandée qui il y avait dans la salle. L'idée que Barnabé, Angie, Kate ou encore Thomas aient pu assister au spectacle m'avait fait rougir d'avance.

-Mais je n'en ai pas fini avec toi, avait-il susurré tout bas pour que personne sauf moi n'entende.

J'avais tiré sur son col et l'avait attiré à moi. Au diable les autres. J'étais amoureuse d'un Ange et c'était réciproque. De quoi pouvait-on rêver de mieux ?

-Tant mieux, avais-je lancé de la même façon. J'en veux encore.

Il m'avait pris la main et nous terminé notre séance de pelotage dans sa chambre.
Quand je lui avait reparlé du sujet qui lui avait fait peur deux jour plus tôt, toute inquiétude avait déserté son visage parfait et y avait laissé une assurance féroce.

-Nous sommes tous en danger. Il a y avoir une guerre. Le reste tu devras le découvrir toute seule. C'est pour ton bien. Je... je ne veux pas te perdre.

Il avait donc fait le rêve. Il m'avait caressé la joue.

-Je l'ai déjà découvert, Jack. Tu as fait le rêve et moi aussi.

Il avait paru ébahi puis avait souri, les yeux brillants. Il m'avait embrassée langoureusement avant de déclarer :

-Mélanie, je t'aime, je t'aime comme un fou. Je t'aime bien plus que mon coeur ne devrais me le permettre. Je n'est jamais vu une femme aussi parfaite que toi. Je t'aime plus que tout au monde. A présent, ma vie se résumé à une chose : toi.

-Je t'aime aussi, Jack. Je t'aime tellement que ça m'en est presque douloureux. Vivre avec toi, c'est le Paradis. Vivre sans toi, se résume à l'Enfer. Si tu meurs, je te suivrais dans ta tombe. car une vie sans toi n'est pas une vie. Sache-le, mon Ange, tu es ma vie, mon soleil, le centre de mon univers. Mon coeur t'appartiens et ça, pour l'éternité.

Un immense sourire avait fendu ses lèvres.

-Nous deux ensembles...

-A jamais, avions nous dit en choeur.

Nous avions batifolé encore une heure puis j'étais partie rejoindre ses soeurs.

______________________________

Je ne savais toujours pas où il était allé et pourquoi mais une chose était sûre ; il avait pris consciente de ses sentiments et était prêt à me montrer sa vraie nature.

-Mel ? Mel ?

Je secouais la tête pour revenir au moment présent. Kate avait les mains posées sur mes épaules et me remuait dans tous les sens.

-Ah enfin ! On ne t'a pas demandé de venir aider si c'est pour que tu rêvasse !

Elle agita les mains dans un geste exaspéré. Angie apparu derrière elle et ses lèvres frémirent.

-Je me demandes à quoi tu pensais pour ne pas entendre les cris de Kate.

Je ne réprimais pas un sourire. Angie prenait toujours tout à la rigolade.
Nous étions dans la résidence des Wilson. Une énorme villa blanche très éclairée et accueillante. Elle faisait très moderne de l'extérieur et plutôt ancienne à l'intérieur. Elle me faisait penser à sa maison de Mark Hell, mon beau-père démoniaque. Une belle tapisserie blanc-ivoire était placée sur les murs du salons et les meubles étaient en parfaite harmonie avec le décor. Personnellement, cette villa me plaisait beaucoup. Mais ma bonne humeur était un peu contenue car j'allais rencontrer la mère de mon petit-ami. Vu comment les jumelles m'avaient regardée quand j'étais arrivée, elles avaient été mises au courant de la représentation dans le hall. Et j'étais certaine d'une chose : elles n'allaient pas me lâcher de la soirée avec ça. Tant pis. J'assume ce que je fais.
Nous avions décoré la chambre d'ami pendant toute l'après-midi. Nous étions plutôt fières du résultat. Kate revins vers nous et soupira.

-Une des ampoules a éclaté. Pour l'ambiance tamisée c'est fichu. La chambre est presque plongée dans le noir.

Elle fit une moue déçue.

-Je vais aller t'en acheter une nouvelle, proposais-je.

Ses yeux s'écarquillèrent quand il scrutèrent la fenêtre.

-Mais il fait beaucoup trop noir ! C'est trop dangereux !

Je faillis éclater de rire tant cette idée était saugrenue.

-Ca va aller. Je t'assure.

Elle opina, pas rassurée pour autant. Angelina m'amena de l'argent et je sortis dans la pénombre. Les rues étaient sombres mais j'y étais habituée. Je me dirigeais jusqu'à la quincaillerie la plus proche et achetais une ampoule. Rien de plus facile, pensais-je pour moi-même.
Des hurlements retentirent et je sursautais en me maudissant intérieurement. Je me mis à courir vers les cris. C'étaient ceux d'une femme. Mes yeux fixaient le noir sans rien y apercevoir. Soudain, quelque chose me heurta de plein fouet et je tombais sur les fesses en hurlant à mon tour. Une silhouette féminine m'apparut, tremblant de la tête au pieds. Je m'avançais à quatre pattes vers elle et elle poussa des couinements apeurés. C'était la victime à coup sûr.

-Ne t'inquiète pas, je ne te veux aucun mal.

Elle me sauta au cou en sanglotant.

-Il est là. Il va me retrouver et me tuer. Aidez-moi, je vous en supplie.

Une lumière m'aveugla pendant quelques secondes.

-Ah ! Te voilà petite peste ! gronda une voix rocailleuse.

Et voilà l'agresseur. J'avais gagné le gros lot. C'était un Démon. Mais que faisait-il ici ?
L'inconnue se remit à crier. Le vaisseau lumineux me braqua.

-Et tu m'as amenée une amie ! Une belle, en plus.

Je ne sais pas ce qui me poussa à me planter devant la jeune fille. Je regardais le Démon, plaçant toute mon attention sur lui. Il monta une main vers moi avec un sourire malsain. Un éclair d'énergie me parcourus, bien plus forte qu'une montée d'adrénaline. L'homme se recroquevilla sur lui-même et ses yeux se révulsèrent. Il ouvrit la bouche mais aucun son n'en sortit à par un bruit de succion répugnant. je le regardais se tordre sur le sol, le faisant souffrir juste par la force de mon regard. C'était terrifiant. Et terriblement jouissif à la fois. Il leva une main dans ma direction en un geste suppliant. Ses yeux exprimaient tant de terreur que cela me fis la chair de poule. Je serrais et desserrais les poings pour sentir mon pouvoir se déverser sur la nouvelle victime. Ma victime. Je me stoppais et il en profita pour se téléporter chez lui, utilisant ses dernière forces pour se sauver. Je le savais comme si je l'avais lié à moi. J'aurais pu le poursuivre et le tuer. Mais je ne le fis pas. Heureusement. Ce lien disparut, me faisant revenir à la réalité. Je pivotais vers la fille. Elle avait le regard rivé à l'endroit où se tenait son agresseur, quelques secondes plus tôt. Puis, elle éclata en sanglot et s'effondra, ses jambes ne la tenant plus. elle n'était pas une diablesse. Elle était trop fragile pour l'être. Je la pris dans mes bras et la berçais doucement en lui murmurant des paroles rassurantes. Enfin, elle se calma et agrippa mon débardeur.

-Ne me laisse pas ! dit-elle d'une voix étranglée.

-Biensûr que non ! Tu viens avec moi...

-Rachel. Je m'appelle Rachel.

-Mélanie.

Je pris sa main et rentrais chez les jumelles. C'était la seule solution possible. Elles comprendraient. je ne pouvais pas la laisser là. Nous arrivâmes assez vite malgré ses nombreux trébuchements et je sonnais. Angie vint nous ouvrir et nous laissa entrer sans rien dire. Je fis asseoir Rachel sur le canapé et laissais Angie me tirer jusqu'à qu'il n'y ai plus de bruits.

-Qui est-ce ? me demanda-t-elle en montrant du menton la personne que j'avais sauvée.

-Elle s'appelle Rachel. Elle avait un agresseur aux trousses. Je ne pouvais pas la laisser seule sans personne !

-Non. La pauvre !

-Oui. Elle aurait bien besoin d'une douche.

-Pas de problèmes. Et l'agresseur ?

-Je t'en parlerais plus tard.

-D'accord. Je la fais monter dans la salle de bain. Toi, monte. Carmen et Nina sont déjà là.

Je hochais la tête et revint vers Rachel.

-Angelina va te montrer la douche. Je ne serais pas loin. Tu n'as plus rien à craindre. Tu es en sécurité, maintenant.

Je fis mine de partir mais elle me retint par le bras.

-Merci, merci pour tout. Tu... tu m'as sauvé la vie. Je t'en dois une.

Je souris.

-De rien. Tu ne me dois rien. Rien du tout.

Je tournais les talons et montais les escaliers. Comment avais fait souffrir le Démon ? Etait-ce mes pouvoirs ? Et tout ça devrait-il m'effrayer ? Oui me réjouir ?
J'avais tant de questions trottant dans ma tête et aucunes réponses convenables à donner !
Cela s'arrêterait-il un jour ?
Et comment diable le saurais-je ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://destinee-a-un-ange.forumactif.biz
Angelina Amber Wilson

avatar

Bélier Messages : 49
Date d'inscription : 27/01/2010
Age : 25

MessageSujet: Re: Chapitre 10 : Le sauvetage   Lun 26 Juil - 6:34


j'aime, J'AIME, J'AIMEEEEEEEEEEEEEEEEEEE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Chapitre 10 : Le sauvetage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Entraide] Borderlands 2 : des coffres verrouillés dans le chapitre 7 Opération sauvetage
» Composition du Chapitre
» [Story] BIONICLE The Yesterday Quest : Chapitre 2
» Lion El'Jonson:Primarque des Dark Angels 1 Légion/Chapitre
» Maitre de chapitre Archangels

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'histoire :: Tome 1-
Sauter vers: