Quand l'amour fait des ravages...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chapitre 4 : Fuite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mélanie Amethyst Lewelynn
Admin


Verseau Messages : 155
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 22
Localisation : Le Vésinet

MessageSujet: Chapitre 4 : Fuite   Mer 3 Fév - 17:10

4/FUITE



Point de vue de Mélanie



J'étais en train de regarder par la fenêtre le jour se levant, le sourire aux lèvres. Je n'avais encore jamais chérit la lumière du soleil ainsi, auparavant. Je m'étais emmitouflée dans un peignoir en soie violette qui allait avec la nuisette très peu décente de la même couleur, que je portais à mon "réveil". Ce violet prune allait parfaitement bien avec mes yeux vert jade, vert émeraude.

-Viens là, me demanda une voix au soprano envoûtant et terriblement attirant.

Je pivotais et mes cheveux volèrent sur le côté comme dans une pub. Jack m'attendait, son torse imberbe sortant de dessous les draps, me faisant le désirer encore plus. Un sourire sublime s'épanouissait sur ses lèvre et son visage aquilin rayonnait.
Je souris en montant sur le lit pour aller l'embrasser. Lorsque mon regard croisa le sien, j'y lus un amour tendre et incassable. Mon coeur se mit à battre très bizarrement, comme toujours lorsqu'il use de son charme sur moi. Je me blottis contre lui et ses lèvres se posèrent sur mon front. Je fermais les yeux pour profiter de cet instant parfait. Oui, parfait. Je n'avais plus de choix à faire, les Pierres Vitales m'avaient accueillie dans un torrent de larmes pour les filles, et de longues étreintes pour les garçons. Nina et Angie n'avaient pas voulu me lâcher de toute la journée, ainsi que Jared et Rachel. Les Pierres Mortelles avaient eux aussi été prévenus de mon retour et j'avais eu la visite de Lindsey et de Tanya. Tout semblait comme dans un conte de fée et j'attendais avec appréhension l'élément perturbateur. Parce qu'il y en a toujours un.
Jack me serra plus fort tandis que je soupirais. Tout à coup, le bruit de la porte violemment ouverte me fit ouvrir les yeux.
Barnabé se tenait à l'entrée, à moitié courbé et la respiration hachée comme s'il venait de courir un marathon. Il ne sembla même pas gêné de nous voir à demi-nus.
J'enfilais vite une robe sous la couette et cherchais ma culotte tandis que Jack mettait son boxer et son jean.

-Qu'il y a-t-il Barnabé ?

Il nous regarda tour à tour, affolé. Je savais que ce qu'il avait à dire était important et je commençais moi aussi à paniquer.

-Barnabé, que ce passe-t-il ? répéta doucement Jack.

-Ils sont revenus. Tous.

Mon destiné se leva brusquement et je me mis à genoux.

-Qui ? demandais-je.

-Le Cartel. Ils viennent pour vous tuer.

Brusquement, je me figeais d'horreur. Comment avais-je pu être aussi idiote ! Je n'avais pas fait de choix et maintenant, des personnes que je ne connaissais pas et qui semblaient terrifier Barnabé voulaient nous tuer.

-"Nous" ? Jack aussi ? Non !

-J'avais raison depuis le début, Mélanie. Jack n'est pas ton réel destiné. Il faut qu'il le détruisent pour que tout revienne dans l'ordre.

Apparemment, mon destiné -parce que je le considérais comme tel- semblait tout comprendre. Barnabé le prit dans ses bras.

-Il faut que vous partiez. Vite.

Jack opina et Barnabé m'étreignit à mon tour. Je ne comprenais plus rien. Barnabé s'en alla et mon Ange se précipita vers sa salle de bain d'où il en ressortis toutes ses affaires. Il revint dans la chambre, ouvrit son armoire où reposaient tous ses vêtements et les fourra dedans. Il vida toute sa chambre dans son armoire sous mon regard ahuri. Puis il la fit disparaître, me prit la main et m'emmena dans ma chambre. Il fit de même avec mes affaires, puis fit évaporer mon armoire. Je ne cessais de lui demandez ce qui n'allait pas mais je n'eus le droit à aucune réponse. Il semblait effrayé et sérieux à la fois. Enfin, il me fit descendre au garage où il fit évaporer ma voiture et essaya de monter dans la sienne. Je l'en empêchais.

-Ca suffit ! Tu vas m'expliquer ce qui se passe à la fin ?! éclatais-je.

Jack respira un bon coup et se calma. Pour ma part, j'en étais incapable. Le danger planait au-dessus de nous, nous menaçait et je n'étais pas fichue de réfléchir normalement.

-Bon. On a encore le temps. Il me regarda dans les yeux et je soutins son regard sans ciller. Je voulais la vérité. Il y a peu de temps, lorsque tu étais... morte, des éclaireurs et espions sont allés fouiller dans le bureau de ton beau père. Leur mission était d'essayer de trouver des documents, enregistrements ou autres sur ce qu'il allaient faire maintenant que le cycle des Pierres avait été brisé. Mais, au lieu de ça, ils ont trouvé un journal. Le journal Ennée. Et celui-ci nous a raconté que, tout ce dont les anciens étaient sûrs, ce que nous ont dit nos parents lors du rêve, était faux. Presque tout ce que nous semblions savoir étaient des mensonges. Sauf celui sur lequel Ennée était une sorcière et que c'est elle qui a créé le cycle.
L'histoire qu'il nous a été racontée est presque entièrement fausse. Les sorcières n'étaient pas les seules à avoir eu des pouvoirs. Le Conseil entier en avait. Jusqu'ici, celui-ci avait accepté le fait qu'elles aient des pouvoirs. Mais, après, certaines et certain sorciers ont essayé de divulguer le secret des pouvoirs. Un vote à été fait et certains enfants des hommes du Conseil, car il avaient le droit au mariage, à l'amour et aux enfants avant, ayant dans la vingtaine ou un peu moins, ont été choisi pour créé une équipe plus forte, pour faire régner la justice. Le Cartel. Cette équipe devait faire régner l'ordre, punir la trahison. Mais, ce que le Conseil ignorait, c'est que le Cartel était fait de personnes imbus de pouvoirs, mauvaises et sournoises. Elles aimaient tuer, plus pour le plaisir que pour la loi. Ils ont donc renversé le Conseil et prit le pouvoir. Ils se mirent à tuer toutes les sorcières pour qu'elles ne se mettent pas en travers de leur chemin. Et c'est là que Ennée entre en compte. Elle avait des pouvoirs plus fort que les autres et ils se dirent qu'ils pourraient l'utiliser comme ils le voulaient. Leur premier désir fut de créer le cycle. Malgré elle, elle fut obligée de le faire. Les Pierres Mortelles, les Pierre Vitales et la Cantante Perdida. Ils aimaient faire souffrir ; voilà pourquoi le rôle de la cantante a été choisi. C'est elle qui a choisi le fait qu'il y ai des pierres qui nous correspondant, des vertus et de deuxièmes prénoms. Ils voulurent la faire entrer dans le Cartel, en tant que membre. Elle refusa et s'enfuit. Pendant sa cavale, elle tomba amoureuse d'un humain... et lui avoua ses pouvoirs, ce qu'elle avaient fait pour le Cartel, tout. Elle lui offrit même de son pouvoir et lui expliqua ce qu'était vraiment cette équipe qui semblait si bonne aux abords. Elle décida de réparer ses erreurs et choisis une personne qui voudrait, tout comme elle, changer de destin. Elle voulait que les Anges et les Démons coopèrent. Mais le Cartel la retrouva. Elle s'était enfuie, avait déserté son destin et avait divulgué les secrets. Ils furent donc brûlés vifs tous les deux, ensembles, mais s'aimant toujours à la folie.

-Mais, le Cartel, c'était des Anges ou des Démons ? demandais-je en me disant que, sur des milliers d'individus, Ennée m'avait choisit moi, Mélanie Amethyst Lewelynn, une sang-mêlée, fille de Alésia et d'Alex, une union qui n'aurait jamais dû avoir lieu. Tout comme la sienne. Et tout comme la mienne.

-Les deux. Un mélange de personnes tout aussi sadiques les unes que les autres. Et maintenant, le Cartel est revenu. Tu es l'héritière directe d'Ennée, Mélanie. Elle en quelque sorte ton ancêtre et celui de ta mère. Comme Ennée, tu as dérivé ton destin en mourant. Mais comme tu es de nouveau en vie, il veulent te tuer pour n'avoir pas respecté les règles. Et aussi, pour t'empêcher de faire ce qu'Ennée à essayé des années auparavant. De changer les gens, de changer le monde. De faire vivre en paix les deux mondes.

Je repensait à l'homme qui m'avait attaquée. Il s'était douté de quelque chose. Je repensait à ce qu'avait dit Barnabé : "Ils sont revenus. Tous". Que voulait dire le "tous" ? Qu'ils y en avaient d'autres exactement comme lui, n'ayant qu'un but : me tuer ?
Je frissonnais de peur et pas de froid. Biensûr, j'avais été trop naïve. Comme si tout cela allait être si facile ! Mais, au fond de moi, je l'avais toujours su. J'avais su que mon destin était loin de me laisser partir dès la visite de l'homme aux cheveux noirs. "Je veux ta mort. Pas tout de suite, mais bientôt.". Le "bientôt", c'était maintenant. A partir de ce jour, nous serions traqués comme de vulgaires animaux. Comment Ennée avait-elle pu survivre à tout ça ? Aucune idée mais j'allais maintenant le découvrir. Ennée m'avait choisie moi, et personne d'autre. Si elle l'avait fait, c'était qu'elle pensait que j'en était capable.
Mais quand même ! Tout cela reposait sur mes épaules parce j'avais préféré mourir à la place des autres. Ou était le mal ? Le Cartel n'en savait rien parce qu'ils étaient le mal en personne.
"C'est toi qui l'as décidé" me lança ma voix à l'intérieur. Qu'est ce qui m'arrivais ? Je ne l'avais même pas pensé ! Et c'était ma voix, la mienne et aucune autre.
Je secouais la tête. L'importance n'était pas là. L'importance était de nous sauver, d'aller loin, très loin d'ici. Les larmes me montèrent aux yeux. Quand les autres allaient nous savoir partis, sans leur avoir dit au revoir...

-Il faut que nous prévenions au moins Nina. Elle pourra l'expliquer aux autres, dis-je, le coeur serré, en tournant la tête vers Jack qui me jaugeait depuis déjà un bon bout de temps.

-Non, c'est trop dangereux. Le Cartel va sûrement vouloir utiliser les Pierres Vitales et Mortelles pour nous retrouver et nous liquider.

Je me mis à sangloter silencieusement. Alors comme ça, je n'étais plus à l'abri nulle part. Je devais même me méfier de mes meilleurs amis. De mes deuxièmes familles.

-Mais...

-Je sais Mélanie, moi aussi ça me fait de la peine, mais il faut partir avant qu'il ne soit trop tard. Nous avons assez traîné comme ça et tu as entendu Barnabé.

Je hochais la tête et le regardais soudain, prise de remords. Mon dieu, je serais sûrement la cause de sa mort ! L'homme que j'aimais et que j'allais sûrement perdre... non !

-Jack, je suis tellement désolée de t'embarquer dans cette histoire... si je n'étais pas venue... si je n'avais pas essayé de te séduire...

Il m'interrompit en posant son index sur ma bouche pour m'empêcher de continuer.

-Je n'aurais jamais été heureux vu que je n'aurais jamais aimé quelqu'un d'autre, m'annonça-t-il sans hésitation.

Je souriais tristement. Je m'en voulais quand même terriblement de ne pas avoir pensé à lui. Mon mauvais pressentiment grossissait à vue d'oeil quand je pensais à l'avenir que nous aurions. J'allais me battre pour lui. Mon subconscient me soufflais que tout ça était de la folie pure et simple, tout comme ce destin, ce Cartel et Ennée. Sans parler de notre amour imprévu. Mais maintenant il fallait arrêter de réfléchir car, ils avaient tout deux raisons : le danger approchait.

-Mais où allons nous ? soufflais-je.

Jack appuya sur l'accélérateur et je sentis son pouvoir augmenter en même temps, comme si cette pédale était non seulement celle de l'auto mais aussi celle de son énergie, l'énergie de sa pierre. Il se préparait à nous téléporter, nous deux et la voiture. Une chose difficile, m'avait dit Kate, une fois. Mais nous avions un pouvoir illimité et ce n'était donc pas une difficulté à notre encontre. Nous en avions déjà assez comme ça.

-Dans la villa cachée de ma mère. Elle est restée secrète et c'est le seul endroit où nous pourrons être un peu en sécurité que je connaisse. Il coula un regard dans ma direction et prit ma main. Nous allons y arriver, tu verras.

J'opinai et refoulais mes larmes. Je serrais plus fort sa main et expirais doucement.

-Et après ? Nous n'allons pas pouvoir fuir indéfiniment, déclarais-je.

-Je sais. Pour cela, il va falloir que nous retrouvions le journal d'Ennée.

-Mais tu m'as dit que c'est le Conseil qui l'a !

-Plus maintenant. Durant les trois jours de ton absence, il s'est passé une tonne de choses. Comme je te l'ai dit, il l'ont volé et on commencé à le lire. En résumé. Mais les Démons se sont rendus compte du vol assez vite et ont attaqué la villa. Ne t'inquiète pas il n'y a eu ni morts ni blessés. Un des hommes du Conseil à dû envoyer de journal en sécurité dans un bibliothèque. Dont on ne m'a pas parlé. Il parut frustré. Mais comme tu es en quelques sorte liée à Ennée, j'espère qu'elle te fera un signe. Seul ce journal pourra nous expliquer ce qu'elle a commencé à créer et ce qui pourra nous aider et nous sauver.

-D'accord. Il me sourit et nous mélangeâmes nos pouvoirs pour nous téléporter avec la voiture.

Quand je rouvris les yeux, nous étions dans le désert, devant la villa entourée de tournesols. Un espoir féroce s'empara de moi.
Nous savions que ce ne serait plus jamais pareil. Le Cartel était à nos trousses et cherchait à nous détruire. Ma décision était prise et je n'allais pas revenir dessus. Je voulais rester pour toujours à ses côtés car il était toute ma vie. La seule solution était la fuite. J'étais prête à tout pour notre amour et pour déjouer mon destin. Quitte à en subir les conséquences.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://destinee-a-un-ange.forumactif.biz
 
Chapitre 4 : Fuite
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Composition du Chapitre
» [Story] BIONICLE The Yesterday Quest : Chapitre 2
» Lion El'Jonson:Primarque des Dark Angels 1 Légion/Chapitre
» Maitre de chapitre Archangels
» [règle] L'initiative, la fuite et la Rune de Lenteur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'histoire :: Tome 2-
Sauter vers: