Quand l'amour fait des ravages...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chapitre 20 : Perdue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mélanie Amethyst Lewelynn
Admin


Verseau Messages : 155
Date d'inscription : 01/09/2009
Age : 22
Localisation : Le Vésinet

MessageSujet: Chapitre 20 : Perdue   Dim 25 Juil - 18:00

PERDUE





Point de vue de Mélanie





Nous arrivâmes tous en même dans dans la clairière. Ni mes doutes, ni mes peurs étaient éteintes mais je les laissais de côté. Tous les regards se posèrent sur moi et Jack me lâcha la main. Je m'appliquais pour respirer normalement.
Si j'étais autant dans le pétrin, c'est entièrement ma faute : je l'ai aimais, avec mon coeur et mes décision. Rien d'autre. Comme ma mère me l'avait beaucoup dit :
"L'amour est une force et une faiblesse à la fois ; il nous renforce autant qu'il nous affaibli".
Je n'avais jamais cru à ce proverbe. Et maintenant, je me sentais bien conne de ne pas l'avoir fait.
Sans que je m'en rende compte, les deux camps avaient reculé pour laisser de la distance entre nous pour me laisser réfléchir. Ma tête voulait se tourner partout, pour avoir tout le monde dans mon champ de vision.
"Quelque soit le choix que tu feras nous le respecterons", m'avait dit Jared. Je ne savais plus vraiment si je devais le croire à présent, seule au milieu de tous. Comment ne pas m'en vouloir après que j'aurais détruit les personnes qui comptaient le plus au monde à leur yeux ? Leur seconde famille, leur destinée... Comment ?
Je me mis à secouer la tête de gauche à droite dans m'arrêter. Un silence de mort planait au dessus de nous, attendant mon funeste choix pour s'abattre sur les perdants. Je ne voulait pas les aider à dévorer un seul des cadavres de ceux que j'aimais. Faire équipe avec eux : jamais. Pourtant, c'était bien ce qu'on attendait de moi.
De chaque côté il y avait des personnes dont je ne pouvais pas me passer. J'étais incapable de les tuer alors comment choisir ? Je passais mon regard desespéré sur eux. La première qui vint fut Kate. Ses jolis yeux comme le ciel bleu totalement déserté de nuage me fixaient avec espoir. Sa chevelure blonde tombait délicatement sur ses épaules bronzée et sa main droite était serré par celle de sa soeur. Angie. Elle avait été là pour moi, pour Rachel et m'avait aidée à m'intégrer. J'avais passé de moments inoubliables avec elle et Nina, des moments tout aussi hilarants que touchants. Et si je ne voulais pas perdre ça ?
Ses yeux saphirs sublimes couvaient sa soeur et je savais qu'elle serait prête à tout pour elle. Quitte à mourir. Comme moi pour mon frère. Les liens entre jumeaux étaient si fort que jamais on ne pourrait en douter.
Je passais sur Carmen qui c'était rapprochée de Jared. Et là aussi je sus que j'allais les faire souffrir. Thomas avait fait passer son amour encore vivant pour moi dans ses prunelles, et me montrait qu'il avait confiance en moi. Misère.
Je regardais vite autre part mais tombais sur Nina. Elle me fit un immense sourire qui me fit un instant oublier les problème. Ce sourire me promettait encore des soirée à jouer et à rire. Tom la tenait par la taille, elle et son physique de rêve. Ne plus revoir ma meilleure amie me semblait horrible.
Matt se tenait derrière Angelina. Il ne cessait de la contempler, comme s'il voulait graver ses traits dans sa mémoire pour si jamais ils venaient à être séparés. Rachel hocha la tête quand elle remarqua que je la fixais et articula silencieusement :
"Ne t'en veux pas si je meurs : je te dois une vie à près tout."
Rach était heureuse depuis qu'elle était avec nous. C'était une fille super et une amie digne de ce nom.
Devant toutes ces personnes, mes yeux me piquèrent. Mais je me décidais quand même à regarder les autres. Ils le méritaient. Gaby avait l'air encore plus petite que d'habitude. Elle ne me montra pas sa peur ; juste notre amitié récente. Kyle à ses côté était serein. Il m'accordais un point de vue plus haut placé que les autres, peut-être à cause de ma tâche. Haley avait une nouvelle fois le regard vide. J'avais compris qu'il ne l'était pas vraiment : elle cachait ses émotions. Ses doigts fins agrippaient le bras de Chad dont les iris bleu nuit n'arrêtaient pas de zigzaguer entre elle et les ennemis. Josh était tendu pour une fois. Ses épaules très masculines et carrées étaient légèrement remontées sous la pression.
Lindsey avait baissé les yeux sur ses pieds. Je voyais bien qu'elle ne voulait pas mourir, pas comme ça, pas maintenant, pas dans cette situation. Rien n'était arrangé entre elle et Paul. Et elle voulait que ça ce fasse. Je le savais car elle partageait ses sentiments avec moi, et peut-être même avec sa famille. Elle me montrait ses regrets et sa tristesse.
Je grimaçais doucement. Enfin, mes prunelles se posèrent sur Paul. Il m'aimait, plus que normal, j'en étais sûre. Il était plus beau, plus séduisant et plus interdit que jamais. Ses yeux vert émeraude me scrutait avec une telle intensité que je faillis en perdre pied. Sa position ne montrait en rien qu'il avait peur ; juste qu'il attendait. Avec un calme désappointant mais réel.
Je soutins son regard autant que je pus et m'enfouis dans l'étreinte de ses yeux. Ses cheveux retombèrent doucement sur ses paupières et un petit sourire en coin apparut sur son visage aquilin. Le même sourire se plaça sur le mien durant un court instant avant de revenir sur la réalité. Même si je restais des heures à le regarder, ça n'empêcherait rien à ce qui devrait se faire après. Une perte de temps, certes. Mais un point d'aide aussi.
Je m'arrêtais soudain de bouger et levais la tête vers le ciel. Les nuages avançaient lentement d'une manière glissante sur le fond bleu. J'avais la bizarre impression de voir du rouge derrière cette pâle couleur. Je fronçais les sourcils sans comprendre vraiment pourquoi. Cherchais-je vraiment ma réponse dans les cieux ? Apparemment, la réponse était oui.
Mais je n'y trouvais rien. L'air s'emplissait doucement dans mes poumons puis repartait pour laisser une autre goulée de légère fraîcheur entrer. Le vent caressait mes joues et faisait voleter mes cheveux. L'effet que ça devait produire devait être plutôt joli.
J'entendais en premier plan le crissement du vent passant dans les arbres, agitant les feuilles ; en deuxième, les respirations me venaient comme des souffles lointains et inaccessibles. Certaines étaient plus rapides que d'autres, saccadées et artificielles. Mais celles qui m'intéressais le plus était les calmes, douces et apaisantes. On aurait pu les confondre avec la brise.
Tout ça, je le percevais les paupières closes et le sourire aux lèvres. Un sentiment de bien-être m'avait aspirée et envahie dans son monde merveilleux. Je soupirais et remettait lentement ma tête en place.
Je ne pouvais plus attendre ni pour eux ni pour moi. Mais encore une chose me tenait à coeur, une chose que je ne négligerais jamais.
Je pivotais vers Jack comme au ralenti, pour mieux graver cette scène dans ma mémoire. Garder les détails même les plus insignifiants comptait pour moi.
Ses yeux polaire rencontrèrent les miens. Sa beauté magnifique rayonnait tel une lumière éclatante. Je l'avais aimé avant notre rencontre en chair et en os, il m'avait aimé dès le début. Un sourire étira ses lèvres, tellement beau que je crus qu'il brillait. Oui, depuis ce mois là il était ma lumière, mon soleil, un Ange. Mon Ange. Je l'aimais de toute mon âme, tellement fort qu'il m'était dur de penser. Alors je lui rendis son sourire et une larme roula doucement sur ma joue. Nos coeur fusionnèrent tel de la lave coulant sur du béton. Ma respiration se fit plus hachée et tout s'éclaircit en moi, d'une façon tellement brutale que j'en eus un soubresaut.
C'est alors que je compris. Je savais ce que j'allais faire, là, maintenant. Et personne ne pourrais m'en empêcher.
Tout le monde devait avoir senti que j'étais désormais prête. Plus prête que jamais je ne l'ai été, plus prête que je ne le serais jamais. Je fis bouillir mon pouvoir en moi, en y mettant une force inhumaine. Je jetais un coup d'oeil aux autres. L'angoisse est incrustée dans leur traits à tous. Bientôt, il n'aurais plus à avoir peur. Fini. Ils n'auraient plus jamais à souffrir par ma faute. Pleurer ne servirait à rien. La seule chose à faire était d'agir.
Quand j'avais fait des recherches pour mon père, j'avais aussi découvert comment détruire un immortel. Je n'aurais souhaité pour rien au monde de utiliser cette technique aujourd'hui. Mon pouvoir frémissait sur ma peau et tout le long de mon corps comme un millier de petites fourmis. Un sérieux mortel avait prit possession de moi. Des flammes violettes apparurent sur chacune de mes mains quand je les appelais. Les larmes qui s'étaient installées de chaque côté de mes yeux, se mirent à couler.
Alors, j'amenais mes mains à ma poitrine, juste devant mon coeur et j'envoyais tout ce que je pouvais contre moi-même. La puissance me parcourut et me fit m'effondrer. Oui, je m'étais choisi moi au lieu des autres.
Moi, Mélanie Amethyst Lewelynn était en train de sauver ceux que j'étais incapable de tuer. J'aurais pu avoir un multiple façon de mourir. Mais mourir à la place des gens que j'aimais me semblait plus que correct.
Mes forces me quittaient assez vite et j'allais tomber dans l'inconscience. Deux voix que je reconnaîtrais partout me hélaient. Je tournais la tête et découvris Jack avec une mine horrifiée. A côté de lui, Paul avec la même expression.

-Mélanie ! Tiens bon, je t'en supplie ! me dit mon Ange avec l'air de souffrir le martyre.

J'amenais ma main à son visage et lui faisait une dernière fois un sourire éclatant.

-Je suis désolée Jack...je... je t'aime.

La mort nous semble douloureuse et terrifiante. Mais, à ce moment là, je l'accueillais les bras ouvert si cela pouvait sauver ceux que j'aimais. Ma vision devint trouble et les dernière chose que je vus furent celle les plus importantes :
l'Ange de ma vie et mon jumeau. Puis le noir m'emporta dans sa tombe.




Point de vue de Paul




Plus personne ne bougeais devant le corps inerte de ce qui avais été ma soeur. Les larmes étaient sur chacune des joues des filles.

-Elle nous a tous épargné, murmura celle que je reconnaissais comme Carmen avec une voix étranglée.

De mon côté, Lindsey était tombée à genoux, les mains posées devant les yeux. Jack que j'avais considéré comme mon ennemi alors qu'il avait rendu Mélanie heureuse, avait enfouit sa tête dans son cou et agrippais son t-shirt comme une bouée de sauvetage. Puis il se releva avec une larmes roulant doucement à côté de son nez et posa ses deux mains à plat sur le corps.

-Reviens, supplia-t-il, abattu.

Puis son pouvoir dansa sur ma peau et fit hérisser les cheveux de ma nuque. Il fit passer tout ça dans Mel mais je savais qu'il n'arriverait à rien. Je contemplais le cadavre. Je savais qu'elle ne regrettait pas. C'était sa nature de vouloir le bien des autres avec le sien. Les paupières closes, elle était belle à en mourir. Sublime et désormais enlevée à tout le monde. La vie était injuste. Mais ce n'était à la vie que je devais en vouloir. Elle n'avait rien fait cette fois. Même si cela me fendait le coeur, c'était ma jumelle qui l'avait choisi et toute seule.
Les yeux humides à présent, nous regardions tout les deux la personne que nous aimions le plus. Et, je savais parfaitement qu'à ce moment là, nous pensions exactement la même chose. Nous l'avions perdue.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://destinee-a-un-ange.forumactif.biz
 
Chapitre 20 : Perdue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La GLC, et la relique perdue !
» Composition du Chapitre
» [Story] BIONICLE The Yesterday Quest : Chapitre 2
» Lion El'Jonson:Primarque des Dark Angels 1 Légion/Chapitre
» Maitre de chapitre Archangels

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'histoire :: Tome 1-
Sauter vers: